L'HEUREUX PÈRE - SAINT CLOUD 92210

On aime : beaucoup...
Heureux qui comme Alain, a fait un beau voyage. Parti à Saint-Martin en 1991, il a ensuite fait escale en tant que chef à La Havane et à Saint-Barthélémy sans oublier quelques tours du monde effectués dans les cuisines de yachts démesurés. Après quinze années passées la tête dans les étoiles des Caraïbes, il accoste finalement en bord de Seine sous la passerelle de Saint-Cloud. Changement de cap pour ce chef formé en France mais totalement imprégné par la culture des îles. C’est ce qui fait tout le charme de sa cuisine. Un savant mélange de saveurs d’ici et de là-bas, un condensé d’arômes plus ou moins connus qui ne vient pas dénaturer nos produits bien de chez nous mais qui les soulignent et les mettent en valeur.
Par Philippe Toinard
Heureux qui comme Alain, a fait un beau voyage. Parti à Saint-Martin en 1991, il a ensuite fait escale en tant que chef à La Havane et à Saint-Barthélémy sans oublier quelques tours du monde effectués dans les cuisines de yachts démesurés. Après quinze années passées la tête dans les étoiles des Caraïbes, il accoste finalement en bord de Seine sous la passerelle de Saint-Cloud.
Changement de cap pour ce chef formé en France mais totalement imprégné par la culture des îles. C’est ce qui fait tout le charme de sa cuisine. Un savant mélange de saveurs d’ici et de là-bas, un condensé d’arômes plus ou moins connus qui ne vient pas dénaturer nos produits bien de chez nous mais qui les soulignent et les mettent en valeur.
Ainsi l’habituel pavé de thon grillé souvent escorté d’une purée à l’huile d’olive se retrouve accompagné d’un couscous de quinoa aux fruits secs, le dos de cabillaud rôti au bacon voit arriver à ses côtés des carottes au cumin pendant que le pressé de foie gras grillé et le magret de canard fumé s’entrelacent dans des épices cajuns et que les queues d’écrevisses découvrent du curry et un salpicon de mangues au basilic.
Parallèlement, Alain nous invite à découvrir les plats traditionnels de son parcours en mer et de ses nombreuses escales : assiette de boudin créole et sa petite salade verte, féroce d’avocat à l’Antillaise, poisson Tahitienne rafraîchi au lait de coco, colombo de poulet et riz créole et surtout, soupe de crabe au calalou, herbe comestible à la texture d’épinards et au goût léger d’algues.
Dans sa cuisine ouverte sur la salle, Alain en caressant son bouc, vérifie que le charme des îles opère. Il peut être rassuré, son voyage gourmand est une réussite.

L’Heureux Père.
47 bis, boulevard Senard. Saint-Cloud - 92210.
Tel : 01 46 02 09 43.
Formule déjeuner : 19 €. Carte : de 34 à 49 €.
Fermé le samedi midi et le dimanche soir.
Tramway ligne 2 : station Les Milons.

D'autres articles de restaurants

Villa Spicy - 75008
Le mobilier design du Café Colette - 75014
Bieh - 75002
Cuisine de l'Elysée
Portraits de chef

Japonais sensitif, Keisuké YAMAGISHI dévoile une alliciante partition d’équilibriste capricant entre la végétalité contemporaine et...

En savoir plus
Découvertes

Après leur premier restaurant, Rachel’s, rue du Pont–aux-choux, en 2014, Rachel Moeller  et ses associées, Maria et Birke, ont ouvert, depuis le 31 mai 2017, le long...

En savoir plus