BISTROT BLANC BEC - 75020

On aime : beaucoup...
BISTROT BLANC BEC Par Georges Kouassi

Dans le 20ème arrondissement, tout près du métro Ménilmontant, dans un quartier qui nous replonge dans l’univers de Doisneau, succédant à La Boulangerie, un «plaisir » de restaurant a ouvert ses portes depuis le 24mars dernier, au n°15 de la rue des Panoyaux, à l’angle de la rue Victor Letalle.



C’est dans ce Paris populaire et maintenant un peu bohême que Jean-François, Frédéric et Christophe, amis de longue date, se sont associés pour proposer, avec le BISTROT BLANC BEC, une cuisine traditionnelle qui privilégie le goût, respecte le produit et qui ne «cherche pas à tout prix à épater le client».



La décoration sobre et élégante de la salle du rez-de-chaussée, d’une capacité de 50 couverts, reflète bien cette volonté : grandes baies vitrées, murs blancs, tables et chaises marrons, quelques banquettes rouges, jolis luminaires, carrelage dans divers tons de bleu, grands miroirs qui en accentuent la profondeur.

Un escalier situé à l’entrée, à côté du comptoir, conduit à la petite salle privatisable du 1er étage qui peut recevoir une vingtaine de personnes.



Après qu’ Emma, mon étudiante de fille, et moi ayons été très bien accueillis, ce jeudi soir là, par Frédéric, Jean-François (les trois amis se partagent la responsabilité de la salle) nous délivra quelques explications concernant la carte.



Celle-ci change tous les 15 jours et présente un choix de 4 entrées (8 à 12 €), 4 plats (19 à 26 €) et 4 desserts (8 à 10 €) avec, en sus, une sélection de fromages (9 €).

Outre cette carte, il y a également une formule déjeuner (16 € pour une entrée et un plat ou un plat et un dessert, 18 € pour entrée, plat et dessert) avec des propositions différentes tous les jours.



Jean-François nous a précisé que la cuisine, concoctée par Arnaud, l’ancien second de cuisine de "La Boulangerie", et son équipe, est élaborée uniquement à partir de produits frais et exclusivement faite maison.



Une jolie carte des vins (de 4,50 € à 7,50 € le verre, de 19 à 110 € la bouteille) permet notamment de découvrir des vins bio.

Après ces précisions que nous reçûmes en dégustant des gougères au comté, fondante mise en bouche, Emma débuta par les Cèpes Rôtis, Jambon Cru, Parmiggiano Reggiano, qu’en amatrice de cèpes elle trouva fort à son goût, pendant que j’appréciai la saveur de la terrine de campagne que j’étalai sur d’épaisses et moelleuses tranches d’un pain livré par « L’autre boulange », boulangerie située rue de Montreuil, dans le 11ème arrondissement.



Pour accompagner ce dîner, sur les judicieux conseils de Frédéric, Emma se décida pour un verre de Minervois rouge et moi pour un verre de Beaujolais blanc.



Après avoir hésité, pour le plat, entre la Cocotte de Rognons de Veau, Jus au Porto, Topinambours Confits et Salsifis (rognon entier servi rosé dans une petite cocotte en fonte noire) et l’Agneau de la Ferme de Clavisy, Coco de Paimpol au Lard, j’optai pour ce dernier et me régalai de deux belles et tendres côtes d’agneau cuites comme il sied à ce type de viande, tandis qu’Emma choisit la Caille Rôtie, Choux Vert, Navets Glacés, Purées de Potiron, qui confirma, elle aussi, les talents d’Arnaud pour la précision dans la cuisson des viandes.



Un bon dîner ne peut se conclure sans un bon dessert ; aussi Emma se délecta-t-elle d’un délicieux Framboisier pendant que je savourai la Tarte Bourdaloue, Quenelle de Fromage Blanc au Miel de Sapin, tarte servie chaude avec une crème d’amandes et des noisettes torréfiées. Le Clafoutis à la Rhubarbe et la Poëlée de Mirabelles, Sirop d’Hibiscus, Sorbet Yaourt servis à la table voisine nous parurent tout aussi alléchants.



Une bonne cuisine traditionnelle rehaussée d’une petite touche de modernité pour une addition très raisonnable : il n’est pas étonnant, qu’après seulement quelques mois, il soit prudent de réserver, notamment le week-end.



Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 14h30 et de 19h30 à 23h.

Fermé dimanche et lundi



Bistrot Blanc Bec

15, rue des Panoyaux - 75020 Paris

Tél : 01 43 58 45 45


 

D'autres articles de restaurants

Les Orfèvres - 80000 Amiens
David Toutain - 75007
La Cantine des Tontons - 75015
Les fêtes par Petrossian
Portraits de chef

Triple étoilé en 1967 après Paul BOCUSE (1965), peu avant les frères TROISGROS (1968), le petit éden logé à ILLHAEUSERN, bordé par la...

En savoir plus
Découvertes

A deux pas de la place de la Madeleine, les compositions raffinées de Simon Havage, le chef de cuisine de LA CHINOISERIE et du Café M, les restaurants du Hyatt Paris Madeleine....

En savoir plus