LE NOUVEAU ROGER LA GRENOUILLE - 75006

On aime : un peu...
  • L'ancienne salle
Depuis 1930 voila une adresse qui réjoui les amateurs de batraciens puisque ici la grenouille est accommodée à toutes les sauces...
Par Alain Fusion
 
... et ce ne sont pas nos voisins d'outre manche qui viendront nous empêcher de satisfaire notre gourmandise.
Roger la Grenouille est une honorable maison reprise en début d'année 2016 par François Pagot pour redonner du lustre à un lieu historique de la gastronomie parisienne où ont défilé les gourmets du monde entier, les artistes peintre, les chanteurs, les vedettes en vogue, et des têtes courronnés.
L'époque du fondateur Roger Spinhirny qui transforma une ancienne cordonnerie en restaurant à succès, et le temps de la famille Leyrac sont bien révolus.
Désormais, le chef Marc Lourme nous régale avec la terrine maison, les fritôts de grenouilles béarnaise, la soupe de légumes, les escargots sauce au vin et émulsion d'ail blanc, les ravioles fries aux grenouilles sauce diable, les oeufs mayonnaise, le Burger de grenouilles avec frites et sauce tartare, les cuisses de grenouilles meunières à la persillade, la blanquette de veau, le pot au feu végétarien, le poulet à l'oriental, le cassoulet, ou la lotte vinaigrette au curry et légumes.
Pour le dessert, le Paris-Brest, le moelleux au chocolat, le Fontainebleau pommes kiwi, ou l'ananas rôti.
La carte des vins présente de belles bouteilles.

A la carte de Roger la Grenouille comptez environ de 29Euro à 65Euro.  
Accueil de 12h à 14h et de 19h jusqu'à 23h30.
La porte d'entrée est dans la cour, une fois le porche franchi.
La décoration des deux salles du restaurant Roger la Grenouille a été remplacée, et si certains souvenirs de l'époque du Paris des années 50-65 sont encore affichés, l'atmosphère unique de ce lieu de mémoire à disparu.
Par chance l'accueil souriant et le service cool et pro font plaisir.

« Je critique pas le côté cuisine,  mais pour le décoration y aurait quand même à dire. »
 Il n’y a que Ducasse pour savoir reprendre une institution surannée et la remettre à neuf en lui conservant son cadre, son décor, son ambiance et son âme ;  et surtout pour maintenir à Paris des établissements qui ont sut au fil des ans contribuer au succès de la gastronomie parisienne.
Il a l’intelligence de s’effacer derrière l’atmosphère de l’établissement repris, et le bon gout de raviver et mettre en avant la mémoire du lieu, sa cuisine et son histoire.
Ici, au contraire, on assiste à l’égo de démolisseurs qui imposent leur arrivée  à coups de pioches, en dépit de tous leurs talents d’entrepreneurs. Si le cadre « historique » ne leur plaisait pas, il ne fallait pas venir.
Pourquoi reprendre un lieu de mémoire pour le maquiller, le dénaturer et finalement le faire disparaître ? Et tromper le public avec une enseigne « à l’ancienne »  alléchante mais tronquée ; parfois la cuisine seule ne suffit pas !
Paris ne manque pourtant pas d’adresses médiocres à reprendre, où la mode du jour pourrait s’exprimer.
L’histoire de Roger la Grenouille est partie en emportant avec elle l’envie de venir.
Le verdict ? On va dire que l'on aime "un peu" ; pour la cuisine et pour le service on aurait pu dire on aime "beaucoup" ; mais la destruction du passé ne passe pas.

Photos : 1 : La nouvelle décoration de la salle - 2 :  Les oeufs mayonnaise - 3 :  Burger de grenouilles et frites - 4 : Le Cassoulet - 5 : La salle historique.

Roger la Grenouille
28, rue des Grands Augustins - 75006 Paris - Tel : 01 56 24 24 34

D'autres articles de restaurants

Le Café Comptoir Tournon - 75006
Le salon de Tante Marguerite et son salon - 75007
Le Quinze - Lionel Flury - 75015
La Girondine - 75013
Portraits de chef

À la tête d'une entreprise familiale qu'il dirige avec sa mère et sa sœur, Arnaud Lallement a fait entrer L'ASSIETTE CHAMPENOISE dans le petit cercle des...

En savoir plus
Découvertes

Entre Pigalle et Saint-Georges, dans le restaurant UNCINO on déguste l'excellente cuisine du chef Gabriele Muti originaire de l'Ile d'Elbe.

En savoir plus