MILLÉSIMES 62 - 75014

On aime : un peu...
Si 1961 fut une grande année pour les Médoc, les Graves, les Pomerol et les Saint-Emilion, 1962 restera gravée dans les souvenirs des viticulteurs de Barsac et de Sauternes. Dans cette élégante brasserie posée sur la place de Catalogne, qui reste une énigme architecturale, des crus de 1962, vous vous en doutez et votre banquier est plus que ravi de le savoir, il n’y en a pas sauf pour les amateurs de pousse café qui auront noté qu’un Bas Armagnac Darroze Domaine de Gaube et un Vieux Pineau Colombard Folle Blanche, tous deux de 1962, se sont glissés entre un Cognac et un Vieux Marc de Bourgogne.
Par Philippe Toinard

Si 1961 fut une grande année pour les Médoc, les Graves, les Pomerol et les Saint-Emilion, 1962 restera gravée dans les souvenirs des viticulteurs de Barsac et de Sauternes.
Dans cette élégante brasserie posée sur la place de Catalogne, qui reste une énigme architecturale, des crus de 1962, vous vous en doutez et votre banquier est plus que ravi de le savoir, il n’y en a pas sauf pour les amateurs de pousse café qui auront noté qu’un Bas Armagnac Darroze Domaine de Gaube et un Vieux Pineau Colombard Folle Blanche, tous deux de 1962, se sont glissés entre un Cognac et un Vieux Marc de Bourgogne.
Mais patience, il faut d’abord passer par la case victuailles. Une carte de bon aloi où chacun y trouve son bonheur. Si parmi les entrées, nous oublierons les classiques thon cru mariné, chiffonnade de parme et parmesan, salade de mozzarella et artichauts et basilic, en revanche, nous garderons en souvenir les gnocchis à la crème de parmesan et jambon de Parme et la Tatin de Belle de Fontenay (une variété de pomme de terre) au magret fumé et à l’Ossau-Iraty. Légère et croustillante, elle éveille les papilles et ouvre l’appétit. Poursuivez avec des Saint-Jacques servies avec des endives caramélisées, vous passerez à côté des grenadins de veau aux morilles proposés avec une polenta crémeuse, vraiment crémeuse, mais comme la saison des St Jacques touche à sa fin, personne ne vous en tiendra rigueur.
Et comme vous vous en doutez, car ici on fait dans le classique, la crème brûlée est fidèle au rendez-vous et les sorbets et glaces aussi mais deux surprises pour votre bec sucré vous attendent, une savoureuse gelée au café amer et crème mascarpone, onctueuse à souhait et un vacherin glacé à la framboise, pétillant de fraîcheur.
Un café plus tard, il est grand temps de commander un Bas Armagnac 1962.
Millésimes 62.
13/15, place de Catalogne - 75014 Paris
Tél : 01 43 35 34 35
Déjeuner au bar : 13 €. Menu du marché : 19 ou 24 €. Menu carte : 24 et 26 €.
Fermé le samedi midi et le dimanche.
Métro : Pernety ou Gaité.

D'autres articles de restaurants

Woo Jung - 75016
L'Atelier des Compères la table gourmande
Chez Ly Palace de Chine - 75017
Restaurant 1868 - 75017
Portraits de chef

Par Fabien Nègre - Ce Portrait a été écrit lorsque le chef Jean-François Piège était à l'Hôtel de Crillon place de la Concorde....

En savoir plus
Découvertes

BÔ le bar à manger Caribeen de la chef étoilée Julia Sedfdjian propose les plats traditionnels des Caraïbes plus une carte de cocktails et de Rhums.

En savoir plus