DROUANT - 75002

On aime : passionnément...
Voici une Grande Maison hautement recommandable inscrite dans l'histoire de la gastronomie et de la littérature, où est décerné depuis 1914 le Prix Goncourt. Le restaurant DROUANT a été repris début janvier 2006 par Antoine Westermann avec Antony Clemot ...
Par Alain Fusion

Voici une Grande Maison hautement recommandable inscrite dans l'histoire de la gastronomie et de la littérature, où est décerné depuis 1914 le Prix Goncourt.
Le restaurant a été repris début janvier 2006 par Antoine Westermann le très étoilé et très talentueux Grand Chef alsacien.

La maison est sous la direction du jeune chef Antony Clemot qui propose une cuisine à base de beaux produits et des présentations originales puisque les entrées et les desserts sont servis en 4 portions variées ; alors que les plats sont accompagnés par 4 légumes de saison.
Venez vous régaler avec le hors d'œuvre de poissons qui comprend une terrine de raie ravigote, des coquilles Saint Jacques crues à la crème de panais au citron vert, des coquillages dans un jus de cuisson aromatisé au fenouil et au curry, et des sardines crues marinées au miel et aux agrumes, ou le pot au feu au foie gras de canard poché à la noix de muscade.

Parmi les plats de Drouant , ne manquez pas le gigot d'agneau de l'Aveyron rôti, la poitrine de cochon fermier poché puis grillé, les coquilles Saint Jacques poêlées, le rouget barbet poêlé, le dos de cabillaud au court bouillon, ou le dos de mulet en baeckeoffe et citron confit.
Pour le dessert, laissez vous tenter par les réalisations de Pascal Chaceau, "les Chocolats " qui incluent la tarte fondante, la crème froide au Guanaja avec de la menthe fraîche, la mousse au chocolat avec des cerises en marmelade et du bisquit, et un satin au citron et chocolat ; ou par "Les grands Classiques " comprenant le baba au vieux rhum, le millefeuille à la crème légère, la pomme confite à la façon Tatin, et le riz au lait à la vanille et à l'orange ; ou les pommes confites avec une crème glacée à la pistache.
La décoration signée Pascal Desprez est une réussite dans les tons beiges clairs, avec de beaux détails d'architecture dans l'esprit des années 20-40 ; dans cet espace apaisant on peut apprécier les confortables fauteuils de cuir marron ou noir selon la salle, les moulures de coquillages et crustacés du plafond et les superbes photos de vedettes magnifiquement encadrées.

Les salles sont largement séparées par un Bar, ouvert à partir de 17h où il est possible de se restaurer sur des tables hautes.

Le monumental escalier en fer forgé de Ruhlmann conduit aux 5 salons privatifs à l'étage, dont le fameux salon Goncourt.

L'accueil aimable et le service délicieux sont les marques d'un maison de grande qualité au service du plaisir de la clientèle élégante et gourmande habituée des lieux.

Au déjeuner, le menu du jour à 43 € est une bonne affaire, tout comme le plat du jour de saison à 20 €.
À la carte, comptez à partir de 45 €

Accueil tous les jours, de 12h à 14h30 et de 20h jusqu'à 22h30.

Photos : 1 : Une salle du restaurant - 2 : Le pot au feu au foie gras de canard poché à la noix de muscade - 3 : Le dos de mulet en baeckeoffe et citron confit - 4 : Les pommes confites avec une crème glacée à la pistache - 5 : Le monumental escalier en fer forgé de Ruhlmann.

Drouant
16, place Gaillon - 75002 Paris
Tel : 01 42 65 15 16

D'autres articles de restaurants

Cléo au Narcisse Blanc - 75007
Cuisine du moyen-orient chez Else - 75001
La Haut - 75020
Déjeuner chez Laperouse - 75006
Portraits de chef

Relax briotin réjoui, l’excellent chef trentenaire de l’Hôtel PARK 45, sur la Croisette cannoise, comblé des soleils cisalpin et ibérique, Sébastien...

En savoir plus
Découvertes

Pour la saison d'été, le restaurant du TERRASS HÔTEL est remplacé par un nouveau concept de bar restaurant lounge ; au sommet de l'hôtel, le " 7...

En savoir plus