Tentation : DÎNER AU TAKARAMONO

A quelques pas de la Gare de l’Est, le restaurant TAKARAMONO invite à un sympatique voyage culinaire aux influences nippo méditerranéennes.
 
Par Georges Kouassi
  
Depuis février 2018, Alexandre Arnal, chef de cuisine, et son ami et associé Jonathan Ouanounou, proposent de découvrir, à prix très doux, une carte aux influences nippo méditerranéennes.
 
Passionné de nature et de voyages, Alexandre, fils de récoltants et frère d’Armand Arnal, le réputé chef étoilé du restaurant camarguais La Chassagnette, signe une cuisine qui respecte le produit.
 
En partenariat, depuis mai 2019, pour l’art de la table, avec la Compagnie Française de l’Orient et de la Chine, Alexandre a conçu une carte qui fait notamment la part belle aux légumes.
 
En cette soirée de mai, l’on débute par un « Taka » (Saké Matsumoto, Aquavit, pois gourmand, jus de pomme, jus de citron, sucre de canne), épatant cocktail signature de l’établissement, et un classique « Old Cuban » (Rhum Plantation Barbadas, Proseco, menthe fraîche, sirop de fleur de sureau, jus de citron vert, angustora), accompagnés d’une agréable mise en bouche (fenouil, courge, butternut, punzu et sésame).
 
Puis, dans l’esprit de partage cher à Alexandre et Jonathan, l’on apprécie les généreuses tapas dont nous saluons l’assaisonnement : « Asperges, mayonnaise verte, herbes, pickles d’oignons rouges », « Caviar d’aubergines, crème de sésame noir, aubergines confites », « Brousse, fèves et petits pois, huile verte », «  Hummus de petits pois, radis, huile citron et jeunes cébettes », « Œufs mimosabi bios, betteraves chioggia ».
 
L’on savoure ensuite les goûteux « Gyozas, tomates séchées, aubergines, tombée d’épinards et pignons » et le « Thon Katsu, mayonnaise wasabi, ketchup de betterave ». Parmi les quatre autres suggestions du chef, l’on citera les « Ribs de veau laqué et chips de carottes jaunes » et les « Saint-Jacques, yuzu, pistache et wakame ».
 
L’on termine notre dîner par un « Carrot Cake, glace à la datte, mini carottes glacées à l’orange », jolie note sucrée.
 
Une cuisine délicate, une  ambiance et un service chaleureux, des prix très raisonnables : le succès est au rendez-vous pour ce restaurant qui contribue à la rénovation de ce quartier de l’est de la capitale.  

Carte de 28,50 à 46,50 € 
Ouvert du mardi au samedi de 19h à 23h. Fermé dimanche et lundi. 

Photos Juliette Orts

TAKARAMONO
3, rue de la Fidélité - 75010 Paris - Tél : 06 21 59 37 18

D'autres tentations

Envie de caviar chez Tomy Gousset
Authentique cuisine chinoise chez Dao Restaurant & Art
Le déjeuner at The Cod House
El Bulli, la Grande Illusion de Ferran Adria.
Portraits de chef

Dans les bulles, les signes accouchent des sens, sur les pattes d’une colombe, un monégasque, élu depuis 2005 par Xavier Gardinier, éclaire d’un autre éclat...

En savoir plus