Avis d'un critique : François Simon - Le Figaro

Par Alain Fusion
Portrait par Alain Fusion

Redouté des restaurateurs et envié par les lecteurs, le critique gastronomique fait partie du paysage français et de notre culture gourmande. Le métier de journaliste gastronomique fait couler beaucoup d’encre, puisque les restaurants se reposent sur les médias.

Pour un restaurant, la présence dans les guides est espérée, les articles dans la Presse sont souhaités et recherchés. Faire parler de soi est d’une importance capitale : obtenir un bon article dans une bonne publication se traduit immédiatement en chiffre d’affaires, en afflux de clientèle et en notoriété. Les titres s’affichent en devanture pour attirer le client. Le " bouche-à-oreille " viendra ensuite, après l’amorçage de la communication grâce à la Presse.

Les missionnaires de la gastronomie sont devenus des pionniers, explorant pour nous des terres inconnues de restaurants incertains aux Cuisines improbables, pour en extraire les pépites aux plaisirs exquis et délicats.
François Simon est une figure symbolique, l'emblème de la profession des journalistes gastronomiques. Au même titre que les philosophes de l'Antiquité, il est respecté, écouté et lu ; c'est un maître sans école qui prodigue à une multitude de disciples son enseignement en mangeant.
Ses avis éclairent notre vision sur la gastronomie, les cuisiniers et l'époque. Une époque qu'il explore pour nous faire découvrir les îlots de qualité et de résistance dans un océan de faux-semblant et d'abandons.
Comme tout messager, c'est tout seul qu'il supporte le poids de l'annonce de décisions prises ailleurs, par d'autres anonymes, découvertes dont il se fait l'écho.
Les restaurateurs, les chefs attendent son verdict qui fait retentir les trompettes de la renommée ou sonner le tocsin des jours d'inquiétudes.

Alors que les lecteurs gourmands de textes, entre ses chroniques, les tables d'affaires et les hachés menus, se régalent de Toscane(s), confirment que Manger est un sentiment, portent de l'attention aux chats avec un délicieux Miam Miaou et notent les recettes pour apprendre Comment se faire passer pour un critique gastronomique sans rien y connaître. Du régal !
Les Questions à François SIMON :

Vous écrivez pour quels titres de Presse ?
Le Figaro, Figaroscope, Figaro Entreprises, Figaro Magazine.

Où peut-on vous lire, vous écouter, vous voir ?
I tv, Paris Première, plus l'édition

Quel est votre principal trait de caractère ?
L'intranquilité

Quel est votre parcours personnel ? Comment êtes-vous devenu journaliste ?
Je rêvais de le devenir, j'ai fait des études de droit puis je suis devenu localier à Presse Océan, à Nantes.

Pouvez-vous définir et présenter votre métier ?
J'essaie d'exercer la critique avec recul et insouciance.

Comment souhaitez vous être considéré ? Journaliste, chroniqueur, critique, ... ?
Journaliste

Comment préparez-vous vos visites de restaurants ?
En êtant d'excellente humeur et en suivant une hygiène de vie attentive.

Quelles sont les règles d'Or du journaliste gastronomique ?
Ne pas appartenir aux réseaux.

Quelle est votre opinion sur l'anonymat du critique, sur le paiement des additions, sur les invitations, sur le rôle des attachées de Presse ?
Un critique doit rester anonyme et payer ses additions. Il doit être courtois avec les attachées de presse et noter leur suggestion.

Votre discrétion vous prive de pouvoir approfondir les contacts directs avec le Chef. Est-ce un avantage ou une difficulté ?
C'est un immense avantage.

Comment désirez-vous être perçu (compris) par les lecteurs de vos articles ? Et par les restaurateurs ?
Aucun souhait en la matière, ils sont assez grands pour avoir leur propre opinion.

Pour qui écrivez-vous ; qui sont vos lecteurs ?
J'écris pour le Figaro pour des lecteurs matures.
Quels sont vos critères fondamentaux pour écrire - ou ne pas écrire - sur un restaurant ?
L'envie.

Est-il souhaitable de tout écrire ?
Pas forcément.

Vos articles suscitent des réactions ; quels sont vos meilleurs et vos moins bons souvenirs ?
Les meilleurs souvenirs sont petits (des restaurants heureux d'être soudainement pleins), les moins bons sont à oublier.

Qu'aimez vous trouver dans un restaurant ?
De l'humeur, de l'allant, de l'espoir, des regards.

Quelles doivent être les qualités d'un Chef Cuisinier ?
Aimer ce qu'il fait.

Vos coups de cour ?
Pour ma fiancée.

Quels sont les défauts impardonnables dans un restaurant ?
La prétention.

Comment devrait être votre restaurant idéal ?
Aucune idée.

Dans vos articles, quelle est la proportion entre les nouveautés (créations, reprises, nouveau Chef) et les autres ?
Égales

Pourquoi est-il aussi important de parler surtout des nouveaux restaurants ?
Parce qu'ils surgissent

Vivons nous une période d'évolutions ?
Heureusement

À votre avis, quelle est la place de la gastronomie française dans le Monde ?
Primordiale
Que pensez-vous des Guides de restaurants ?
Insatisfaisants

Quels sont vos plats favoris ?
Le poulet rôti

Quelle est votre boisson préférée ?
Le thé vert et les vins rouges

Etes-vous plutôt " déjeuner " ou " dîner " ? Seul ou en compagnie ?
Les quatre

Etes-vous un fumeur de cigares ? Si oui, qu'aimez-vous fumer ?
Je déteste la fumée du cigare dans des lieux mal ventilés

Avec qui aimeriez-vous travailler ?
Moi-même

Avez-vous des projets ?
Toujours

Si vous deviez en changer, quel autre métier auriez-vous choisi ?
Pompier

Où aimez-vous passer des vacances ?
Italie

Quel est votre rêve d'enfant qui n'a pas encore été réalisé ?
Avant-centre du FCNantes

Vous êtes un écrivain, pouvez-vous dire pourquoi vous aimez écrire ?
C'est jouissif

Toscane(s) : Éditions Assouline
Miam Miaou : Éditions Noesis
Comment se faire passer pour un critique gastronomique sans rien y connaître :
Sous la Direction de Claude Lebey - Éditions Albin Michel

Lire le blog de François Simon




D'autres avis de critiques

Emmanuel Rubin - Figaroscope - l'Optimum - BFM - Fooding®
Ludovic Bischoff
Jacqueline Ury
" Bon appétit, messieurs " Le livre de Léo Fourneau
Portraits de chef

Fatema Hal, cuisinière du Mansouria. Décorée de la légion d'honneur il y a quelques jours, elle sort son troisième livre " Cuisine du Maroc ", pour...

En savoir plus
Découvertes

A deux pas du Louvre et de l’Opéra, l'exquise et subtile cuisine du restaurant LUMEN.   

En savoir plus