AU GOURMAND DANS LA RUE MOLIÈRE - 75001

On aime : passionnément...
Ce fut notre coup de cœur en 2003. Mon Dieu, que le temps passe vite. Nous l’avions encensé lorsqu' Au Gourmand avait ouvert face au Sénat puis poursuivi notre route à la recherche d’adresses aussi enchanteresses.
Par Philippe Toinard

Ce fut notre coup de cœur en 2003. Mon Dieu, que le temps passe vite. Nous l’avions encensé lorsqu’il avait ouvert face au Sénat puis poursuivi notre route à la recherche d’adresses aussi enchanteresses.

Dans le coin de notre palais, on gardait en mémoire le carpaccio de veau à la tapenade et ses croquettes aux olives noires et à la feta ou la fricassée de champignons à la farine brûlée et son œuf mollet.

Des plats signés Christophe Courgeau. Et puis l’an passé, on apprend son départ ainsi que celui de son compère Hervé de Libouton qui officiait en salle.

Pas un dépôt de bilan, pas un jet d’éponge par l’arbitre banquier. Non, une irrésistible envie de changer, de trouver plus grand. Les voici donc dans un lieu certes plus grand, l’ancien Tartufo, mais qui ne leur ressemble pas.

Le décor est comment dire, déroutant avec une pointe d’orange qui ferait plaisir à François Bayrou, des miroirs comme s’il en pleuvait et cette étonnante bibliothèque en trompe l’œil. Ca va changer ? Oui, par petites touches cet été.

Pendant que nous ôterons nos vêtements sur la plage pour ne garder que le maillot, Au Gourmand fera l’inverse.

En attendant, roulement de tambour, concentration, où en est Christophe après cette année sabbatique ?
Bigre, il est toujours aussi talentueux le garçon avec ce risotto aux asperges vertes et au parmesan. Il se fait attendre, ce qui est plutôt rassurant, puis il arrive très légèrement croquant. Silence de cathédrale, dégustation, applaudissements. La suite monseigneur.

Les légumes de Joël Thiébault, le maraîcher adoubé par les grands chefs, servis avec une fricassée de morilles fraîches à l’œuf de poule. Pas de viande, pas de poisson pour les accompagner ? Ah pardon, c’est le menu « tout légume ».

On louche sur l’assiette du voisin où trône une très belle côte de porc, grassouillette à souhait. On en ferait bien notre 4 heures avec ou sans légumes.

Au final, notre coup de cœur de 2007 ? Il y a de fortes chances.

Au Gourmand
17, rue Molière - 75001 Paris - Tel : 01 42 96 22 19.
Menus : de 28 à 36 €.

Fermé samedi midi et dimanche.
Métro : Palais Royal ou Pyramides.

Publié le 10 juillet 2007
Le restaurant est fermé.

D'autres articles de restaurants

Coffee Parisien Princesse - 75006
Laperouse - 75006
Le bistrot le plus fun... Les Papilles - 75005
La Table d'Eugène - 75018
Portraits de chef

Jean-Frédéric GUIDONI, jadis premier maître d’hôtel du naguère mythe TAILLEVENT, 45 ans, corse pondéré natif du 14ème, une enfance sur la rive du canal Saint-Martin, dirige JEAN.

En savoir plus
Découvertes

Le grand chef britannique Gordon Ramsay a choisi de s'installer à Versailles à la fin mars 2008. Le savoir-faire du chef se décline dans un restaurant gastronomique doublement étoilé...

En savoir plus