Découvrir BENOÎT

Dans un décor au charme authentique de l'année 1912, on trouve chez BENOIT une atmosphère de bistrot des Halles, mais de grand luxe avec une belle cuisine de tradition classique. Le monde entier apprécie notre gastronomie dans cette maison de haute tenue.
Dans un décor au charme authentique de l'année 1912, on trouve chez Benoit une atmosphère de bistrot des Halles, mais de grand luxe avec une belle cuisine de tradition classique.

Pour célébrer les 100 ans du bistrot un "Menu Annniversaire 100 ans" à 100 € propose les rillettes de lapin avec pain de campagne toasté, les asperges vertes de Provence servies tièdes avec une mousseline truffée, le filet de sole Nantua avec épinards à peine crémés, l'agneau de lait des Pyrénées rôti avec des légumes du Printemps, et le nougat glacé pistache-passion.

Le Prince des Gastronomes, Curnonsky, était un habitué du restaurant de Benoit Matray .
Ensuite, le bistrot a été tenu par son petit-fils Michel Petit jusqu'à l'été 2005 et son entrée dans la galaxie d' Alain Ducasse afin de poursuivre sa trajectoire historique parmi les Grands Bistrots de Paris.

Mais aussi, on vient se régaler avec les réalisation du chef Eric Azoug qui a conservé à la carte la terrine de foie gras de canard confit et sa brioche toastée, le pâté en croute, le saumon fumé mariné, les cuisses de grenouilles, et les escargots en coquille et beurre d'ail.

Pour les plats il faut choisir parmi la terrine de foie gras de canard confit et sa brioche toastée, le pâté en croute, le saumon fumé mariné, les escargots en coquille et beurre d'ail, la queue de boeuf en gelée, la cassolette de macaronis aux morilles, le filet de sole Nantua, le pavé de saumon d'Ecosse avec primeurs et sauce béarnaise, la tête de veau traditionnelle sauce ravigote, le cassoulet maison haricots blancs, le filet de boeuf sauce bordelaise à la moelle et gratin de macaroni, l'épaule d'agneau de Lozère confite au jus avec pommes de terre boulangère, ou le sauté gourmand de ris de veau.

À l'heure du dessert, on se laisse tenter par le millefeuille classique à la vanille, le savarin à l'Armanac et crème fouettée, l'assortiment de tartes au chocolat ou aux fruits, le soufflé glacé à l'orange, les profiteroles Benoit, ou le gâteau chocolat au croustillant de pralin avec glace noisette et craquelin.

Dans cette maison de haute tenue, sous la Direction d' Eric Bonneau, l'accueil est délicieux et le service sérieux sait sourire.

L'endroit est très fréquenté par une clientèle de fidèles du monde entier, heureux de goûter à la belle gastronomie française et en particulier à toutes les spécialités de la maison. Benoit a conservé ce qui a disparu du « Beau Paris ».

Au déjeuner, le menu du jour à 36 € est une très bonne affaire.
A la carte, compter environ de 44 € à 90 €.
Ouvert tous les jours, de 12h à 14h et de 19h30 jusqu'à 22h.

Photos : 1 : Le restaurant - 2 : Les asperges vertes de Provence servies tièdes avec une mousseline truffée - 3 : Le filet de sole Nantua - 4 : Le nougat glacé pistache-passion - 5 : Une salle du restaurant à l'étage.

Benoit
20, rue Saint Martin - 75004 Paris
Tel : 01 42 72 25 76


BENOIT

Le restaurant Benoit de Michel Petit est depuis l'Été 2005 dans la galaxie d'Alain Ducasse afin de poursuivre sa trajectoire historique parmi les Grands Bistr...

D'autres découvertes de restaurants

Rech
Alexandre Couillon au Aberlour Hunting Club
Cobéa
Claude Colliot en 2015
Portraits de chef

A Biscarosse, juste sur la dune, dans le centenaire «Grand Hôtel de la Plage» rénové en 2013, rare établissement de la Côte Atlantique en prise directe...

En savoir plus

Concentré vendômois, disciple loyal d’Eric REITHLER, bocusien floridien, attentif à la profondeur de la rencontre humaine, Christophe HAY, dans sa "Maison...

En savoir plus