CUISINE INVENTIVE ET CADRE ÉLÉGANT DU FUMOIR - 75001

On aime : passionnément...
Situé en face du Louvre et de l’église Saint-Germain l’Auxerrois, LE FUMOIR séduit par sa cuisine inventive et son cadre élégant.    
Par Georges Kouassi

Situé face aux colonnades du Louvre et à l’église Saint-Germain l’Auxerrois, Le Fumoir séduit toujours une belle clientèle de cadres et d’habitués désireux de se retrouver, dans une ambiance chaleureuse, pour  siroter d’épatants cocktails et goûter une cuisine de bistrot intelligemment modernisée par le talentueux chef Henrik Andersson.
 
Dans l’élégante salle au style colonial revisité, l’on apprécie, sur un léger fonds musical, les jus de fruits et légumes frais (5,50 € à 7,50 €), les « classic » et « modern » cocktails (9 à 14 €), concoctés derrière le superbe comptoir américain par Eric Chartron, le chef barman, et son équipe. On citera notamment les « Dernier Métro » (Vodka Wyborowa, Liqueur de miel et de gingembre, fruits rouges, citron pressé), « Dolce Vita » (Gin Mist Breton, Liqueur réglisse maison, sureau, Prosecco C. dei Mori), « Lady Tonka » (Rhum Havana 7 ans, fèves de Tonka, sirop d’érable, citron, pointe de banane).  
 
Une jolie sélection de vins (22 à 120 € la bouteille) avec des possibilités au verre (4,50 à 12 €) permet de déguster des vins de toutes les régions de France.   
 
Au déjeuner et au dîner, l’on peut opter pour la formule entrée + plat, plat + dessert (24 € le midi,  35 € le soir) ou entrée + plat + dessert (28 € le midi, 39 € le soir).
 
En cette froide soirée de février,  l’on apprécie, en entrées, pour n’en citer que trois, le délicieux « Avocat de Sicile, Pommes, Feuille de Menthe, carpaccio de Noix de Saint-Jacques », les belles et goûteuses  « Huîtres Spéciales # 2, chou-rave crémé, aneth », la généreuse « Salade de Magret de Canard Fumé, céleri rémoulade, croquant au graines de lin ».
 
On continue de se délecter des plats inscrits ce soir à la carte, notamment des formidables « Noix de Saint-Jacques poêlées, racines de persil, orange sanguine, citron bergamote, noisettes », et « Dos de cabillaud poché, servi dans un bouillon avec céleri rave, épinard, raifort râpé, queue de langoustine », dont on salue la justesse de la cuisson, et du tendre et fondant  « Cœur de Rumsteak tranché » et son onctueuse purée de pommes de terre, sauce au tamarin, cacahuètes, sésame.
 
On termine en beauté par le formidable « Brownie au chocolat », caramel au bourbon, glace à la banane (au lait de soja) et les subtiles « Perles de Tapioca au lait de Coco », sorbet mangue, mousse de yaourt qui ravissent les papilles.
 
On conseillera de réserver une table dans cet élégant établissement pour venir déguster une cuisine joliment maîtrisée, servie avec gentillesse et précision par l’équipe en salle.

Restaurant ouvert tous les jours : Dimanche à mercredi de 11h à 1h ; Jeudi à samedi de 11h à 2h.

Photos :  1 Mikel Mata : La salle du restaurant - 2  Maria Spera : Huîtres - 3 : Noix de Saint Jacques poêlées - 4 : Dos de cabillaud poché - 5 : Perles de Tapioca au lait de coco.

Le Fumoir
6, rue de l’amiral Coligny - 75001 Paris - Tél : 01 42 92 00 24


 
 

D'autres articles de restaurants

Boutary - 75006
Qui Plume la Lune - 75011
Sensing - 75006
Le Café Lumière - Hôtel Scribe - 75009
Portraits de chef

Jean-Frédéric GUIDONI, jadis premier maître d’hôtel du naguère mythe TAILLEVENT, 45 ans, corse pondéré natif du 14ème, une enfance sur la rive du canal Saint-Martin, dirige JEAN.

En savoir plus
Découvertes

Le Duke's est le bar de l'hôtel Westminster ; la gastronomie servie complète celle du restaurant " Le Céladon" par une petite carte au déjeuner et des "grignotages" toute la journée.

En savoir plus