LES GRANDES MARCHES - 75012

On aime : beaucoup...
  • Brasserie Les Grandes Marches, la salle à manger
  •  Brasserie Les Grandes Marches, le crabe
  •  Brasserie Les Grandes Mar Les Grandes Marches dessert au chocolatches, la sole sole
  •  Brasserie Les Grandes Marches, la mousse au chocolatolat
  •  Brasserie Les Grandes Marches, la salle à l'étage
Les Grandes Marches viennent de rouvrir ! Voilà un cri du cœur qui résonne dans tout l'est parisien. Il faut dire que l'adresse, accolée à l'Opéra Bastille depuis sa construction en 1988, commençait à manquer.
Par Ludovic Bischoff

LES GRANDES MARCHES viennent de rouvrir ! Voilà un cri du cœur qui résonne dans tout l'est parisien. Il faut dire que l'adresse, accolée à l'Opéra Bastille depuis sa construction en 1988, commençait à manquer.

Fermé depuis des mois, l'immense paquebot n'animait plus cette place passante mais sans vraiment d'âme, battue aux quatre vents et lieu de rendez-vous des manifestants (réguliers !) comme des amoureux se donnant rendez-vous « à la Bastille » ! Un peu de vie revient donc ici, depuis la mi-octobre 2012, grâce aux Grandes Marches.

L'adresse a changé de mains régulièrement ces dernières années et elle est désormais entre celles du groupe familial Gérard Joulie, propriétaire d'une dizaine de brasseries parisiennes de l'Auberge Dab en passant par le Boeuf Couronné, Chez André, le Sébillon, Le Mouton Blanc ou encore Bouillon Chartier.

Une nouvelle page de l'histoire de ce lieu très fréquenté les soirs d'opéra est donc à écrire. Et les ambitions du groupe Joulie sont importantes si l'on en juge par la rénovation qui a été réalisée. Tout ou presque a changé. Le décorateur Pierre Canot a conçu une ambiance très cosy avec une nette influence Art Déco (dans les luminaires drapés de voilages, les fauteuils clubs...) tout en distillant des petites touches de modernité avec des sculptures et des tableaux d'artistes très contemporains, voir un brin provocateurs (tableaux éclairés au néon par exemple).

L'ensemble donne une vraie dimension à ce lieu qui, sur deux étages plus une terrasse extérieure, pourrait tenir du hall de gare impersonnel. On s'y sent bien. Confortable. D 'autant que le personnel est dévoué et enjoué, ce qui n'est pas rien dans un tel établissement où l'on brasse du client à longueur de journée.

L'étage est douillet et propice aux diners entre amoureux pour apprécier la vue sur le Génie de la Bastille. Le rez-de-chaussée est plutôt réservé à ceux qui veulent prendre un verre et avaler un plat vite fait. Mais l'ensemble ne manque pas de cohérence.

Du coup, on s'attend à ce que cette ambiance assez haut de gamme se retrouve dans l'assiette. Et c'est là, peut-être, qu'il manque un peu de cohérence. Car si la qualité des mets est indéniable, la carte reste celle d'une brasserie. Ce qui est compréhensible lorsque l'on sait que le savoir-faire du groupe Gérard Joulie est entièrement lié à ce type de restauration. Mais du coup, dans un pareil écrin que sont devenues Les Grandes Marches, on s'attend à un peu plus de sophistication dans l'assiette.

Que l'on apporte le poulet rôti ou l'andouillette AAAAA dans une simple assiette blanche sans plus de cérémonial convient parfaitement à une brasserie. Mais Les Grandes Marches s'affichent aujourd'hui comme un restaurant avec un grand « R ». Du moins, c'est ce que nous dit le décor dès qu'on y jette un œil. On s'attend donc à ce que l'on nous serve des assiettes dressées avec un peu plus d'attention. D'autant que les prix sont aussi ceux d'une table de bonne tenue. Un chouilla plus de sophistication à la carte et sur la table serait bienvenu pour que cette adresse soit complètement à la hauteur de ses ambitions affichées.

Reste que cette remarque faite, les plats testés lors de ma visite, à deux semaines seulement de l'ouverture, donc encore dans le bain de l'effervescence des débuts, sont impeccables. La sole meunière, les Saint-Jacques rôties au beurre citronné, la rémoulade de chaire de crabe ou les profiteroles et la mousse au chocolat servie en jatte sont de qualité. Le bon goût et les saveurs justes, c'est important. Mais quand l'assiette est un peu ennuyeuse dans son élaboration, surtout dans un lieu aussi bien construit qu'ici, c'est un peu dommage. D'autant qu'à Bastille, qui regorge de bons petits bistros, il y a la place pour un restaurant/brasserie qui oserait un peu plus d'audace. Et les Grandes Marches nouvelle formule sont bien placées pour relever ce défi.

Enfin, toujours est-il que, plus que cette carte un poil classique, c'est sans doute le banc de fruits de mer qui attirera principalement les clients. Les huitres griffées Gillardeau, Dupuch ou Magné, les langoustines et tourteaux frais ainsi que toute la panoplie du plateau de fruits de mer constituent l'arme de guerre dégainée (au hasard) contre Bofinger juste en face ! L'autre brasserie de la place de la Bastille à laquelle les Grandes Marches s'attaquent.

Et c'est peut-être bien en assumant son statut des restaurant, tout simplement, que cette nouvelle adresse gagnera la bataille...

Formule entrée/plat ou plat/dessert à 25 euros. Menu « club affaires » à 36 euros (entrée (dont des huitres), plat, fromage, dessert, ½ bouteille de Buzet, eau minérale et café !). A la carte, comptez entre 40 et 50 euros. Plateaux de fruits de mer de 39 à 74 euros.

Ouvert tous les jours, en service continu, de 8h à 1h du matin.

Photos : 1 : Le rez-de-chaussée de la brasserie - 2 : Rémoulade de chair de crabe - 3 : Belle sole meunière - 4 : Mousse au chocolat et financier à la pistache - 5 : La salle du restaurant au premier étage.

Les Grandes Marches
6, place de la Bastille - 75012 Paris - Téléphone : 01 43 42 90 32

novembre 2012

D'autres articles de restaurants

Sense Eat - 75006
Alain Passard et Vittel
La Pizzetta Piu Grande - 75018
Retour chez Astier fin novembre 2015
Portraits de chef

Ce Portrait a été réalisé lorsque Rougui Dia était chef du restaurant Petrossian.

En savoir plus
Découvertes

Le Restaurant THIOU ouvert début mars 2016 propose une gastronomie thaïlandaise de grande qualité. En cuisine on trouve la talentueuse chef Thiou. Restaurant Thiou comme...

En savoir plus