LA HAUTE CLOCHE - 75008

On aime : beaucoup...
  • Restaurant La Haute Cloche : La salle
  • Restaurant La Haute Cloche : Terrine maison aux foies de volaille
  • Restaurant La Haute Cloche : Sauté de veau aux olives
  • Restaurant La Haute Cloche : Cocotte de Saint-Jacques
  • Restaurant La Haute Cloche : Crumble au Granny Smith
A LA HAUTE CLOCHE On entend loing haulte clocque Par Georges Kouassi  
Ouvert depuis novembre 2015, à deux pas des Champs-Elysées, LA HAUTE CLOCHE propose, à des prix raisonnables, une cuisine française de qualité.



Venus déjeuner en ce dernier jeudi d’octobre, Alain et moi sommes impeccablement accueillis par le maître des lieux, Jean de Hauteclocque, petit neveu du célèbre maréchal Philippe Leclerc de Hauteclocque auquel le nom du restaurant rend hommage.



La décoration sobre et élégante de la salle d’une capacité de 48 couverts reflète la volonté d’offrir un cadre confortable à une clientèle désireuse de goûter une cuisine traditionnelle élaborée exclusivement à base de produits frais et de saison.



La carte, concoctée par le chef, Jean-Louis Casanova, ancien élève de la prestigieuse école Ferrandi, change tous les jours, tout en conservant quelques incontournables tels le « Foie gras maison » (15 €), la « Terrine maison aux foies de volaille » (9 €), ou la « Cocotte de Saint-Pierre » (15 €).



Ainsi, ce jeudi, étaient notamment inscrits à la carte, des « Poireaux vinaigrette, pancetta grillée » (9€), un « Velouté de potiron, lentilles corail et copeaux de foie gras » (10 €), une « Assiette de saumon fumé maison, toasts » (13 €), un « Onglet de bœuf, beurre maître d’hôtel, frites maison » (24 €), une « Côte de porc fermier, purée maison, figues » (21 €) ou encore une « Cocotte de Saint-Jacques, fondu de poireaux, pommes vapeur » (24 €).



Une formule déjeuner avec entrée + plat ou plat + dessert à 28 € ou entrée + plat + dessert à 35 € est également à l’ardoise.



Une judicieuse sélection de vins, au verre (de 4 à 8,5 €) et à la bouteille (de 13 à 75 €) permet aux connaisseurs de déguster des Bordeaux (Saint-Emilion, Saint-Estèphe), des Bourgogne, des Côtes du Rhône, des vins des Pays de Loire, des vins d’Alsace, des Beaujolais, des vins du Languedoc-Roussillon, …



Pendant qu’Alain apprécie le savoureux « Foie gras maison », je me régale de la goûteuse et généreuse « Terrine maison aux foies de volaille » qui renoue avec la tradition.



La suite se révèle à la hauteur avec, pour Alain, la « Cocotte de Saint-Jacques, fondu de poireaux, pommes vapeur », délicieuses Saint-Jacques, joliment servies dans une petite cocotte en fonte et, pour moi, un fondant et copieux « Sauté de veau aux olives » accompagné de riz (23 €) qui me remémore avec bonheur celui fait jadis, avec talent, par ma mère.



Pendant que nos voisins de table font part de leur satisfaction sur la tendreté de l’ « Onglet de bœuf » et de la « Côte de porc fermier », Alain conclut ce très bon déjeuner par un alléchant « Crumble aux Granny Smith et caramel beurre salé, glace vanille » (8 €), la « Mouse au chocolat 70 % » (9 €) achevant, pour ma part, de combler mes papilles.

Une tentante « Tarte aux figues, glace sésame noir » (9 €), une « Panacotta au caramel et beurre salé », un « Café gourmand » (9 €) et une « Soupe de clémentines et figues aux épices, glace vanille » (8 €) composaient également les autres desserts du jour.



En conclusion, une bonne cuisine traditionnelle à des prix abordables. Il n’est pas surprenant, qu’après seulement 11 mois d’existence, cet établissement « cosy » soit parvenu à fidéliser une belle clientèle d’habitués et à attirer des touristes venant suite à la recommandation des grands hôtels voisins.



Depuis l'an 1163 la devise de la famille de Hauteclocque est "On entend loing haulte clocque".



Photos : 1 : La salle du restaurant - 2 : La terrine maison aux foies de volaille - 3 : Le sauté de veau aux olives - 4 : La cocotte de Saint-Jacques avec fondue de poireaux et pommes vapeur - 5 : Le crumble au Granny Smith et caramel beurre salé avec glace vanille.



> La Haute Cloche

13, rue Quentin Bauchart - 75008 Paris - Tel : 01 82 29 89 72


 

D'autres articles de restaurants

Caudalie Vinotherapy aux Etangs de Corot - 92410Par Margaret Kemp
Savy - 75008
Shore - 44500 La Baule
O.J. Restaurant - 75018 Paris
Portraits de chef

Le magnifique Eric GUÉRIN aux boucles d’or de modèle, maintient des histoires de fée du bout du monde, sur l’île de Fedrun, à Saint Joachim, au sein du...

En savoir plus
Découvertes

Entre gastronomie et spectacle, dans l'excellent restaurant  étoilé La Scène Thélème de Jean-Marie Gurné, "Une étoile est...

En savoir plus