DECOUVERTE DU RESTAURANT CHATEAUBRIAND
Une adresse à la mode du jour, fréquentée par une clientèle jeune et joyeuse qui déguste en s'amusant de sympathiques compositions de cuisines de tous horizons arrosées d'une alléchante sélection de vins. Mais le CHATEAUBRIAND n'est pas seulement ça. Depuis l'arrivée au printemps 2006 du talentueux chef Inaki Aizpitarte, associé ici avec Fred Peneau un patron du Café Burq, un vent de folie souffle sur cette adresse où tout le monde se précipite.

Le jeune chef, passé chez Gilles Choukroun au Café des Délices, à La Famille et au Transversal - le restaurant du musée Mac/Val - est le chouchou de la presse. Ce n'est pas seulement un bistrot ou un restaurant ce Chateaubriand qui attire la foule ; c'est avant tout un lieu de vie où la gastronomie sert de préte xte aux rencontres dans un esprit moderne et jeune, un espace d'aspirations, d'indépendance ; on respire ici une bouffée de liberté salutaire. Selon les créations du jour vous trouverez, tapas, carpaccio de paleron, maquereaux et betteraves, Bo bun, lomo adobado poêlé épicé, lieu jaune avec soja et poireaux, tartare d'algues, les Saint-Jacques blettes, le cabillaud navet et agrumes, le boudin purée, la noix de veau poêlée et pommes Pompadour, foie gras avec choux fleur et fruits de la p assion, et le fromage du jour. Pour le dessert on se régale avec le chocolat-poivron, la banane écrasée au muscovado, l'ananas avocats et grué, ou le chocolat avec fraises et rhubarbe. Le service gentil et affairé sait faire plaisir et bien conseiller les vins soigneusement sélectionnés. La décoration de bistrot parisien, sans retouches, et dans un style prononcé absence de décoration, pas de fioritures, ni de dorures, ni même de Formica coloré, rien de tout cela ; on v it dans le brut, le dépouillé, le nu. Le sérieux est dans l'assiette, l'appréciable est la clientèle autour des tables, consciente de ses avantages et concernée par l'idée de les conserver. Quelques tables sont posées en devanture. Cette adresse est indispensable pour les gourmets, pour les curieux à la découverte des goûts de l'époque, pour la vivacité de Paris. La formule à 16 € est servie pour le déjeuner. Le soir, menu unique à 43 € pour amuse bouche, entrée, poisson, viande et dessert. Accueil de 12h à 14h30 et pour le dîner, choisissez votre horaire : 20h ou 21h45. Photos : 1 : L'entrée de la salle - 2 : Le cabillaud navet et agrumes - 3 : Le boudin purée - 4 : L'ananas avocats et grué - 5 : La salle du bistrot. Chateaubriand 129, avenue Parmentier 75011 Paris Tel : 01 43 57 45 95

 
LES AUTRES DECOUVERTES
Par Max
Le présence du chef Gilles Epié à Paris est un événement de grande portée. Son retour de Californie en 2005 a été salué par tous les gastronomes ; depuis, il est bien installé chez lui, au CITRUS ETOILE avec Elisabeth, dans un "beau quartier". ...*
Par Max
Le site DELICIEUX SECRET reçoit chez PRUNIER pour un repas d'exception cuisiné par le talentueux chef Eric Coisel avec les produits remarquables : boeuf Aberdeen "Black Angus" et poulette fermière "Black C Bio"... et aussi du caviar Prunier. ...*
Portraits de chefs

Dans la sente du secret et la saveur du sacré, Marc MENEAU, le hobereau spirituel de Vézelay, le colosse...

Ce Portrait a été réalisé en décembre 2009
lorsque le chef Yannick Alléno était au Meurice....